Modelage

Imaginer et dessiner un personnage. Puis explorer la matière : pétrir, creuser, étirer, déformer, ajouter, enlever… et explorer les outils de modelage : ébauchoirs, mirettes, etc. Sous les doigts, la terre de modelage devient matière et textures et les personnages prennent formes.

mastulues

Chacun a choisi une position, une attitude et les enfants tiennent la pose. Ils se dessinent entre eux : de face, de profil et de dos. Ils se regardent et développent le sens de l’observation. Une sculpture, ce n’est pas comme un dessin, elle se révèle sous tous les angles.

Ateliers avec le CAPCC de Saint-Junien

Thaumatropes et phénakistiscopes

Thaumatropes

Le thaumatrope est un petit disque avec un dessin (ou une image) différent sur chaque face. En faisant tourner rapidement le disque, les 2 dessins se superposent.

Le principe de cet objet s’appuie sur le phénomène de persistance rétinienne. La découverte de ce phénomène ainsi que les expérimentations sur les propriétés de l’œil ont donné naissance à de nombreux jeux optiques qui reproduisent le mouvement et sont à l’origine du dessin animé et de l’invention du cinéma.

Phénakistiscopes

Si le thaumatrope repose sur une illusion d’optique créant une image virtuelle à partir de deux images fixes, le phénakistiscope permet d’expérimenter véritablement l’animation des images. Il permet, à partir d’une suite d’images fixes légèrement différentes les unes des autres, de mettre en mouvement une scène complète.

Animes-de-Phenakistiscope-08

C’est entre 1829 et 1833 que Joseph Plateau invente un jouet qu’il appelle « le phénakistiscope ».
      

Il s’agit de deux disques en cartons :
– sur l’un sont dessinées les différentes phases d’un même mouvement,
– sur l’autre des fentes sur fond noir sont réparties de façon aussi régulière que les images.
En tournant les deux disques placés sur un même axe et en regardant par les petites fenêtres, on a l’impression de voir le mouvement se faire et se répéter.

Il existe un second type de phénakistiscope, plus répandu. Il s’agit d’un seul disque sur lequel se trouve un mouvement décomposé en une série d’images fixes. La face arrière est peinte en noire. Le disque est pourvu d’une poignée en son centre et d’encoches sur son contour. C’est en le faisant tourner devant un miroir, face noire devant les yeux, et en regardant fixement à travers ses fentes, que les images s’animent.

Il faut en fait distinguer les images les unes des autres pour percevoir le mouvement. En créant du noir entre chaque image, on les sépare. L’interstice entre les fentes permet l’obturation et évite que les images ne se confondent dans le miroir. Le dos du disque où l’on regarde doit être peint en noir, de façon à ne regarder que le dessin à travers les fentes, et non le disque.

Extrait d’article provenant du site UPOPI, université populaire des images, à visiter absolument!

mastulues

mastulues

Flip books

Koko Flip book

Koko le clown, flip-book du début des années 30

Flip book, du verbe to flip through : feuilleter, et de book : livre. Porte aussi le nom de folioscope, livre à pouce ou cinéma de poche!

Très populaire à la fin du 19ème et au début du 20ème siècle, le flip book se présente comme un petit carnet que l’on effeuille avec le pouce. Ce carnet contient une suite d’images avec de légères transformations entre chacune d’entre elles. Le mouvement est « décomposé », comme dans l’exemple ci-dessus avec Koko le clown. Ces dessins donneront l’illusion d’être « animés » grâce à la vitesse de défilement des pages.

mastulues

Le flip book, c’est la façon la plus simple de « jouer » au cinéma sans caméra

A la cueillette aux étoiles, séquence d’animation réalisée d’après un flip book d’Estelle

mastulues

Flip book La Fusée. Atelier Cinéma d’animation

mastulues

Flip-book. Intervention en classe de 6ème autour du thème de l’objet.   Les crayons, les stylos, les feutres, les gommes, les taille-crayons, les compas s’échappent de leur trousse! Les voici qui s’animent sous les yeux médusés de leur propriétaire!

mastulues

en longueur

Flip book But raté, Clément. Atelier 8-10 ans

mastulues

Les flip books de Flblb

Les éditions FLBLB publient bandes dessi­nées, romans-photos, flip books, textes illus­trés, avec un goût prononcé pour le récit (mais pas que), la déri­sion et l’hu­mour (mais pas que), l’his­toire et le docu­men­taire (mais pas que), en tout cas toujours en lien avec le monde si beau dans lequel on vit (mais pas que).

mastulues

Flip books  Site de la collection Pascal Fouché

Raising family

Raising a family. Conrad Gleber, 1976

Un site entièrement dédié au flip book. La collection contient actuellement 8540 flip books, datant de 1882 à  nos jours et portant sur les thèmes les plus divers. Pascal Fouché présente régulièrement ce qu’il peut trouver de nouveau en matière d’histoire du flip book mais aussi des « feuilleteurs » et ses dernières trouvailles.

mastulues

Les flip books de  Colorant 14

Le folioscope, qu’ils ont retenu d’appeler « film à pouce », leur permet de diffuser leur cinéma de coin de table, où s’allient scénario, accessoires, costumes, graphisme et bidouillages informatiques faits maison.

Objets non identifiés

Atelier Arts plastiques sur le thème de l’objet. Papier mâché et peinture

Une fourchette, une soucoupe volante, une ampoule, un four à micro-ondes, un canard en plastique, une glace, un chapeau. Quel est le point commun à tous ces objets? Aucun!

Voici les consignes : changement d’échelle, détournement, assemblage et recomposition pour créer une sculpture… surréaliste!

Atelier avec le CAPCC de Saint-Junien